Vers l’harmonie d’une palette : les grandes structures

Les grandes structures d’organisation des couleurs

Les structures colorées les plus évidentes sont celles que l’on perçoit immédiatement, donc celles qui correspondent à notre perception visuelle des images  (physiologique et cognitive) :

  • la luminosité (intensité lumineuse)
  • la saturation (quantité de teinte)
  • la teinte (fréquence de la longueur d’onde).

cones_couleur

L’oeil humain est composé de cellules sensitives (neurones photorécepteurs de la rétine) qui possèdent des sensibilités et des proportions très différentes. Pour synthétiser très rapidement, si notre capacité à percevoir les différences de luminosité est assez bonne, les différences de couleurs sont beaucoup plus difficilement perceptibles et surtout dans des niveaux très variables selon la teinte et la distance au point focal du regard. La perception des teintes jaune-rouge et vert clair est de plus bien plus performante que celle des bleus.

Ainsi, la perception des gradients de luminosité est assez facile, alors que celle de la variation des teintes seules est plus problématique, surtout quand la luminosité est faible. Par ailleurs, la saturation peut être vue comme la quantité de teinte, d’un gris neutre à la couleur pleine, elle est donc corrélée à la capacité de perception de cette teinte et à la luminosité générale du ton.

Cela explique que la variable visuelle de valeur, jouant sur la luminosité et la saturation, est plus performante dans l’expression de l’ordre que la variable visuelle de couleur (teinte), qui n’est performante généralement que dans l’expression de différences ou de ressemblances. Il n’y a pas vraiment d’ordre absolu dans les teintes, mis à part ceux qui sont dus à une gradation de luminosité / saturation sur plusieurs types de récepteurs à la fois, comme le jaune-orange-rouge. C’est pourquoi, dans les faits, on combine souvent ces deux gradients dans les palettes, de luminosité et de teinte, pour plus d’efficacité.

L’autre conséquence intéressante de cette physiologie de la perception c’est la bonne capacité descriptive offerte par la décomposition de la couleur en trois composantes de luminosité, saturation et teinte (TSL ou HSL en anglais). Ce système descriptif se retrouve dans le cercle chromatique TSL, utilisé par de nombreux auteurs intéressés par la couleur, de I. Newton à J. Albers et J. Itten en passant par W. Goethe. Ce cercle devient un cylindre si l’on prend en compte les trois composantes en même temps.

Cylindre chromatique
Cylindre chromatique

Pour une exploration interactive de ces composantes et de leur rôle dans la création de palettes, nous avons développé un outil en ligne :

http://geotests.net/couleurs/gradients.html

Cet outil est présenté dans un article du carnet.

La première piste pour rechercher une harmonie dans la sélection d’une palette de couleur est donc celle de suivre l’une de ces structures d’organisation physique de la couleur. Cette organisation est cependant très simple et ne permet de générer que des palettes très « plates », convenues et peu expressives.

Rapidement, on a l’idée de combiner entre elles ces structures / composantes pour produire des palettes plus efficaces.

satlum  Saturation + Luminosité

teintesat Teinte + Saturation

tsl Teinte + Saturation + Luminosité

Enfin, certaines teintes ont une luminosité intrinsèque plus forte. Par exemple, le jaune est perçu par plusieurs types de photorécepteurs à la fois donc sa luminosité perçue est renforcée. A l’inverse, le bleu n’est détecté que par un seul type de photorécepteurs, ces derniers étant en plus assez peu nombreux, il sera donc interprété comme plus sombre.

Les articles suivants exploreront des combinaisons de couleurs plus complexes et potentiellement plus harmonieuses, mais cette structure de base des relations colorées fondée sur les trois composantes de la teinte, la saturation et la luminosité servira toujours de référence.

Retour au sommaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *