Proportions et relations colorées : principe général

L’outil principal de ce carnet est celui qui permet de présenter synthétiquement la palette de couleurs d’une image.

colored_abstract

La version la plus récente et la plus simple d’utilisation est disponible à cette adresse : http://www.geotests.net/couleurs/frequences_en.html

Cet outil est donc une page web, motorisée par un programme écrit en Javascript, totalement libre et open-source. Il fonctionne avec tous les navigateurs récents, mais on a relevé quelques problèmes sous Chrome lorsque l’option de traduction automatique des pages est activée.

Principe d’utilisation :

  1. Choisir une image dans la liste ou sélectionner un fichier image sur votre ordinateur (bouton)
  2. Une synthèse graphique des proportions et des relations colorées de l’image est calculée, avec les valeurs par défaut des paramètres.
  3. Modifier les paramètres d’analyse pour affiner la synthèse graphique.

Description de la synthèse graphique

La synthèse graphique produite par l’outil est construite sur un assemblage de deux idées :

  • le cercle de couleurs, une technique ancienne et performante pour représenter les relations entre couleurs
  • les symboles de surface proportionnelle, une technique issue de la cartographie pour représenter les quantités d’entités.

Le résultat est un cercle de couleurs sur lequel sont positionnées les couleurs trouvées dans l’images sous la forme de cercles proportionnels à leurs quantités relatives.

cercle coloré

L’angle sur le cercle représente la teinte, la distance au centre représente, au choix, la saturation ou la luminosité de la couleur. Avec ces trois composantes, teinte, saturation et luminosité, on peu décrire complètement une couleur tirée d’une image numérique.

Par exemple, dans cette synthèse de la carte qui présente un dégradé vert-bleu :

sc_ygg

 

On peut décrire le couleurs dans leur proportions, leurs quantités relatives, mais aussi leur relations, c’est à dire leurs positions respectives sur la synthèse graphique, dans l’ordre de la palette : alignement, courbes, sens de déplacement, origine / destination, etc. Ici, la palette de la carte part d’un jeune clair et très peu saturé, progresse dans des verts bleutés en augmentant progressivement la saturation, puis oblique vers le bleu. Le gros cercle noir correspond aux ombres et aux textes, il ne fait pas réellement partie des couleurs expressives de la carte.

Pour aller plus loin :


4 réflexions au sujet de « Proportions et relations colorées : principe général »

  1. Re-bonjour
    Dans le petit tableau en haut à droite, pour chacune des lignes, j’ai « intuité » que le dernier nombre était le nombre de « pixels » de chaque groupe de couleurs. Par contre, je ne décode pas les trois nombres entre crochets. J’ai d’abord cru que c’étaient les valeurs moyennes de H, S, L mais ça n’a pas l’air d’être le cas.
    Bon, je ne suis qu’un néophyte de la pire espèce mais si vous pouviez me rendre moins stupide, cela me donnerait confiance dans les derniers neurones qui me restent. Encore merci.

    • Bonjour, en effet le dernier nombre correspond à la quantité de pixels de la couleur trouvés dans l’échantillonnage de l’image. Les trois premiers nombres sont le code couleur RVB.
      Il faut que j’ajoute un moyen de pouvoir télécharger ces informations (couleurs trouvées et leurs proportions), je vais y travailler bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *