Proportions et relations colorées : variantes

L’outil de synthèse graphique des palettes présente plusieurs variantes, selon la technique utilisée pour rassembler les différentes couleurs d’une image en groupes significatifs.

colored_abstract

L’outil le plus simple, “A colored Abstract“, utilise la technique intuitive du seuil de distinction. Une seule valeur sert à paramétrer l’analyse. Il s’agit d’un seuil de différence minimale pour passer d’un groupe de couleur à l’autre. Ainsi, toutes les couleurs de l’image qui ne sont pas plus différentes entre elles que la valeur de ce seuil vont être regroupées.

kmeans

Un outil plus complexe utilise la technique des “K-moyennes” (ou k-means en anglais). Ici, on spécifie a priori le nombre de groupes de couleurs que l’on veut obtenir, et l’outil va choisir au hasard des points dans l’image et agréger autour d’eux les points dont la couleur sera proche. Cette technique est très sensible au choix des points de départ, l’amorçage, il faut donc répéter l’opération un grand nombre de fois pour obtenir des résultats stables. Ici l’outil propose plusieurs sortes d’amorçage et va effectuer au maximum 2000 itérations de calcul.

histo2

La dernière variante de cet outil utilise un découpage a priori en classes de teinte saturation ou luminosité, puis va compter dans l’image d’origine le nombre de valeurs dans ces classes. Le résultat est donc dépendant de ces choix faits a priori, il faudra souvent tester des valeurs différentes pour obtenir un résultat satisfaisant. Il s’agit de la version originelle de l’outil, présenté notamment aux journées “Art et Cartographie” du Comité Français de Cartographie, organisées à Besançon en mars 2012 (cf. les actes publiés dans le n°213 du bulletin du CFC).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.