Color problems – Emily Noyes Vanderpoel

Image

© éditions The Circadian Press with Sacred Bones

Un manuel pratique pour l’utilisation des couleurs

Les éditions Circadian Press et Sacred Bones ont eu la bonne idée de proposer une réédition moderne de ce manuel pratique publié à l’origine en 1901. L’ouvrage, dans son édition originale est dans le domaine public et disponible également gratuitement via l’Internet Archive ou le site The Public Domain Review.

Emily Noyes Vanderpoel (1842-1939) est une artiste et écrivaine américaine, connue pour son travail en peinture et ses ouvrages historiques. En 1901, elle propose un ouvrage novateur par son approche et son contenu. En quoi ce manuel, vieux de plus d’un siècle est-il intéressant ? D’un point de vue théorique (en histoire de l’art) mais aussi pratique, par sa méthode et les très nombreuses palettes associatives, tirées du réel, qu’il propose.

Intérêt pour la théorie de la couleur

Dès le titre, l’objectif de l’ouvrage est annoncé : traiter de manière synthétique des problèmes que l’utilisation de la couleur peut poser, depuis leur perception jusqu’à leur combinaison. L’auteur s’intéresse donc à la théorie de la perception de la couleur, avec un contenu qui semble aujourd’hui étonnamment avancé : physiologie de la rétine, sensibilité variée aux longueurs d’onde, déficiences de perception (daltonisme / dyschromatopsie.

Expérience de classement des couleurs de fils de laine par un daltonien.

Ensuite, l’ouvrage s’intéresse aux approches théoriques de définition des couleurs, via les composantes : Teinte – Saturation – Luminosité, en suivant et en résumant notamment les idées de Goethe sur les interactions colorées, l’influence du contexte sur la perception d’une couleur et leur combinaisons, d’où le besoin de traiter des couleurs par palettes (en syntagme, comme diraient les sémioticiens).

Le cercle chromatique pour l’étude des oppositions et compléments colorés.

L’auteure s’intéresse au chapitre suivant aux contrastes colorés, selon les composantes décrites précédemment, mais en s’intéressant aussi aux compléments, ce qui rappelle le cercle coloré notamment promu par Goethe. Le contraste simultané qui sera cher à J. Itten est évoqué, mais l’auteure se base surtout sur les travaux d’E. Chevreul pour cette description. Elle en dégage des « règles » pratiques très simples et qui ont pour but de guider l’artiste débutant.e.

Illustration de différents types d’harmonie des couleurs.

On en arrive logiquement à un chapitre sur les harmonies, de contraste/complément comme au chapitre précédent mais aussi en mode monochromatique, par dégradés et, surtout, dans une forme complexe, plus proche de la réalité des œuvres picturales, sous la forme de palettes proportionnées. C’est dans ce dernier domaine que l’ouvrage développe son contenu le plus original et intéressant, en prenant des exemples du monde réel (généralement décoratifs : des tapis persans, des tissus, des vases, des meubles…) et en les organisant selon les règles d’harmonie développées précédemment, en les illustrant par des palettes tout à fait originales en ce qu’elles proposent des assemblages de couleurs sous la forme de mosaïques colorées compactes.

Les palettes colorées

En effet, parmi les 117 planches en couleurs de l’ouvrage on trouve une cinquantaine de palettes-mosaïques, tirées de sources matérielles comme des tissus, des tapis, des poteries et cloisonnés. C’est ici l’apport sensiblement original de l’auteure, qui propose une simplification / interprétation du réel dans sa composition colorée, un résumé des couleurs d’un objet matériel décoratif intéressant.

Vers l’harmonie d’une palette : le déséquilibre

Galerie

Cette galerie contient 9 photos.

Le décalage ou déséquilibre Dans tout effet de rhétorique visuelle (cf. bibliographie, Groupe µ 1960) se trouve un décalage perceptible par rapport à ce qui était attendu, ce décalage produisant une réaction qui ajoute à l’effet esthétique. Il est possible … Continuer la lecture

Vers l’harmonie d’une palette : couleurs froides / couleurs chaudes

Galerie

Cette galerie contient 10 photos.

Palettes : couleurs froides / couleurs chaudes La première des formes d’organisation des couleurs est celle qui oppose et ordonne les couleurs dites « froides » et les couleurs dites « chaudes ». On la retrouve notamment décrite par les peintres et même reprise … Continuer la lecture

Vers l’harmonie d’une palette : harmonies de nuance

Galerie

Cette galerie contient 6 photos.

Les harmonies de valeur, de saturation La désaturation Une palette réalisée en gardant un niveau de valeur / saturation proche entre les couleurs qui la composent peut exprimer une certaine harmonie. La différence entre les étapes du gradient est assurée … Continuer la lecture

Vers l’harmonie d’une palette : couleurs complémentaires

Galerie

Cette galerie contient 5 photos.

L’opposition des couleurs complémentaires Les teintes complémentaires sont simplement celles qui s’opposent sur le cercle chromatique. Ainsi, le rouge s’oppose au vert-bleu, le jaune au bleu-violet, le vert pur au violet-rosé, etc. Ces oppositions sont bien connues des peintres et … Continuer la lecture

Vers l’harmonie d’une palette : les grandes structures

Galerie

Cette galerie contient 8 photos.

Les grandes structures d’organisation des couleurs Les structures colorées les plus évidentes sont celles que l’on perçoit immédiatement, donc celles qui correspondent à notre perception visuelle des images  (physiologique et cognitive) : la luminosité (intensité lumineuse) la saturation (quantité de teinte) … Continuer la lecture

Vers l’harmonie d’une palette : introduction

Galerie

Cette galerie contient 3 photos.

Dans ce premier article d’une série sur l’harmonie colorée, nous explorons les techniques de base pour construire des séries de couleurs coordonnées, ou palettes, possédant des caractères harmonieux1 Introduction : le rôle donné aux palettes de couleurs Lorsque l’on organise … Continuer la lecture

Bibliographie

Quelques indications bibliographiques utiles :

  • Y. Charnay et H. de Givry, 2011, « Comment regarder les couleurs dans la peinture », Hazan, Paris.
  • Christophe S., Hoarau C. (2012). Expressive map design based on Pop Art: Revisit of Semiology of Graphics? Cartographic Perspectives, Journal of the North American Cartographic Information Society (NACIS), N°73.
  • Christophe S. (2011). Creative colours specification based on knowledge (ColorLegend System). The Cartographic Journal, May 2011, Vol. 48 No. 2 pp. 138–145. DOI:10.1179/1743277411Y.0000000012
  • Christophe S. (2009). Making legends by means of painters’ palettes, Cartography and Art. Lecture Notes in Geoinformation and Cartography Series, Cartwright, W.; Gartner, G.; Lehn, A. (Eds.), XVI, 2009, p. 81-92.
  • Christophe S. (2012). Des connaissances pour plus de créativité dans le choix des couleurs de la légende, Revue « Le Mondes Cartes » du Comité Français de Cartographie, n°211, Mars 2012. (à paraître). (Traduction de Christophe S. 2011. Creative colours specification based on knowledge (ColorLegend System)The Cartographic Journal. International Cartographic Conference, Paris 2011-Special Issue May 2011. Vol. 48 No. 2 pp. 138–145.)
  • Christophe S. (2008). Concevoir des légendes topographiques à l’aide de palettes de peintre, revue « Le monde des cartes » du Comité Français de Cartographie, n°196, juin 2008.
  • Christophe S. (2009). Aide à la conception de légendes personnalisées et originales : proposition d’une méthode coopérative pour le choix des couleurs, Thèse de doctorat, Géomatique, Université Paris-Est, COGIT, Institut Géographique National.
  • Groupe µ, 1992, « Traité du signe visuel : pour une rhétorique de l’image », Seuil, Paris.
  • Harrower M., Brewer C. A., 2003, “Colorbrewer. Org: an Online Tool for Selecting Colour Schemes for Maps,” The Map Reader 261-268
  • Hunt R. W. G., 2005, The reproduction of colour., Wiley.
  • Itten J., 1961, Kunst der Farbe., Reinhold Pub. Corp.
  • Jégou L, 2013, « Vers une nouvelle prise en compte de l’esthétique dans la composition de la carte thématique : propositions de méthodes et d’outils », thèses de doctorat, Université de Toulouse-Le Mirail, LISST.
  • Kosslyn S. M., 2006, Graph design for the eye and mind., New York: Oxford university press.
  • Kuehni, Rolf G. Color space and its divisions: color order from antiquity to the present. Wiley. com, 2003.
  • Luccheseyz L., Mitray S. K., 2001, “Color Image Segmentation: a State-of-the-art Survey,” Proceedings of the Indian National Science Academy (INSA-A). Delhi, Indian: Natl Sci Acad 67/2: 207-221
  • Makowski A., 1967, “Aesthetic and Utilitarian Aspects of Colour in Cartography,” International Yearbook of Cartography 762-87
  • Mersy J. E., 1990, “Colour and Thematic Map Design: the Role of Colour Scheme and Map Complexity in Choropleth Map Communication. Monograph 41,” Cartographica 27/3:
  • Ware C., 2004, Information visualization, perception for design., San Francisco: Elsevier / Morgan Kaufmann.