La nomenclature Werner rééditée

En passant

Avant l’existence des palettes de couleurs référencées, souvent présentées sous la forme d’éventails colorés, un des moyens les plus utilisés pour attribuer un nom et une valeur à une couleur consistait à la comparer avec celles reproduites dans un ouvrage spécialisé : la nomenclature Werner’s, du nom du géologue allemand qui en a eu l’idée, publiée par Patrick Syme, un peintre écossais, en 1821.

Cet ouvrage a connu un succès certain auprès des scientifiques « de terrain » du XIXe siècle, le plus célèbre de ses utilisateurs ayant été Charles Darwin, qui disposaient ainsi d’un moyen de décrire précisément les couleurs de leurs spécimens au moment de leur observation ou récolte. Les peintres et décorateurs s’en sont aussi beaucoup servi car l’auteur décrit comment recréer les couleurs en mélangeant les teintes de base et propose une organisation structurée des couleurs selon ces principes.

L’ouvrage est disponible librement en ligne dans les rayons de Archive.org, mais il a aussi été réédité de belle façon par Smithonian Books.